Leucémie

Contexte
Qu’est-ce que la leucémie?

La leucémie est un cancer qui apparait dans les cellules souches du sang. Il existe de nombreux types de leucémie, regroupés en fonction de l’endroit et la façon dont elles se développent. Chez les adultes, les leucémies les plus courantes sont la leucémie myéloïde aiguë (LMA) et la leucémie myéloïde chronique (LMC) [1]. L’exposition professionnelle au benzène est un facteur de risque établi de la LMA et de la leucémie non lymphoïde aiguë, et certaines données indique qu’il pourrait accroître le risque d’autres leucémies. Le formaldéhyde est un facteur de risque établi de la leucémie myéloïde, et un facteur de risque soupçonné d’autres leucémies [2,3]. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a conclu que l’emploi dans le secteur de la fabrication de caoutchouc constituait un facteur de risque de la leucémie, mais suggérait que le risque pouvait être associé à l’exposition à des solvants, en particulier le benzène [4].

 

Facteurs de risque professionnel connus [2,5]
    • Benzène
    • Formaldéhyde
    • Rayonnements ionisants (rayons-X, rayons-gamma)

 

Possibles facteurs de risque professionnel [2,5,6]
    • Raffinage du pétrole
    • Oxyde d’éthylène
    • Emploi dans l’industrie de la production de caoutchouc
    • Fluides de travail des métaux
Principales conclusions

Ces résultats concernent tous les types de leucémie combinés, mais les facteurs de risque professionnels varient en fonction du type de leucémie.

Dans le SSMP, la plus forte incidence de la leucémie a été observée chez les travailleurs exposés au benzène, y compris les employés du secteur minier et de l’industrie des transports ainsi que les pompiers.

 

Secteur minier et carrières

Un risque accru de leucémie avait été observé chez les mineurs [7], et plusieurs études se sont penchées sur l’exposition au radon comme facteur de risque possible, et ont tiré des conclusions incompatibles [8,9]. Les mineurs d’uranium, qui pourraient être les plus exposés au radon, présentaient un risque accru de leucémie par rapport aux autres travailleurs du SSMP, mais le risque relatif était inférieur à celui des mineurs d’autres types de mines, il était donc improbable que cette exposition soit le facteur de risque déterminant. Les mineurs d’uranium sont aussi exposés à des rayons gamma, qui pourraient contribuer au risque observé. Une étude précédente portant sur les mineurs d’uranium de l’Ontario n’a permis d’observer aucun risque accru de leucémie [10]. Par conséquent, le benzène pourrait être un facteur de risque plus important pour les travailleurs de l’industrie minière qui pourraient être exposés à ce composé utilisé pour dégraisser et exploiter de l’équipement à essence, et à la combustion de produits pétrochimiques.

    • Mineurs, carriers, foreurs de puits et travailleurs assimilés: Risque multiplié par 1,36
      • Mineurs et carriers spécialisés dans le havage, le transport et le chargement: Risque multiplié par 1,59
      • Travailleurs spécialisés dans le forage des roches et du sol: Risque multiplié par 1,13
    • Mines (y compris broyage), carrières et puits de pétrole: Risque multiplié par 1,33
      • Mines non métalliques : Risque multiplié par 1,78
      • Mines de métal : Risque multiplié par 1,42
        • Mines de divers métaux*: Risque multiplié par 1,53
        • Mines de quartz aurifère : Risque multiplié par 1,35
        • Mines d’uranium : Risque multiplié par 1,27
      • Carrières et sablières: Risque multiplié par 1,14

 

Transports

Des risques accrus ont été observés chez les travailleurs de l’industrie des transports, probablement dus à l’échappement des moteurs, qui représente la plus importante source d’exposition au benzène dans l’environnement général [11].

    • Industrie des transports : Risque multiplié par 1,10
      • Exploitation de taxis: Risque multiplié par 1,40
      • Déménagement et entreposage de biens usagés: Risque multiplié par 1,32
      • Autres transports : Risque multiplié par 1,21
      • Réseaux de transports urbains: Risque multiplié par 1,17
      • Autre camionnage: Risque multiplié par 1,15
      • Transports interurbains et ruraux par autocar: Risque multiplié par 1,15

 

Pompiers

Les pompiers sont exposés à du benzène et du formaldéhyde, que l’on trouve souvent dans la fumée et qui sont des facteurs de risque connus de la leucémie [12,13], ainsi que de nombreuses autres substances chimiques. Un risque de leucémie accru a été signalé chez les pompiers [14]. En Ontario, la leucémie myéloïde aiguë primaire, la leucémie lymphocytique chronique et la leucémie lymphocytique aiguë primaire sont classifiées comme des « maladies prescrites », ce qui signifie que dans certaines conditions, ces cancers sont considérés comme professionnels et donnent droit à une indemnisation [15].

    • Personnel spécialisé dans la lutte contre l’incendie: Risque multiplié par 1,41

 

Autres groupes :

Aucun risque accru de leucémie n’a été observé chez les travailleurs employés dans les industries de caoutchouc et de plastique, et trop peu de cas ont été observés chez les travailleurs des raffineries de pétrole pour s’intéresser à l’association dans ce groupe. Le risque accru observé dans les professions d’usinage des métaux et chez les fabricants de véhicules à moteurs peut être lié à l’exposition aux fluides de travail des métaux [16,17]. Le risque chez les travailleurs de la santé pourrait être lié à l’exposition aux rayons X, mais trop peu de cas ont été observés chez les techniciens de radiologie pour se pencher sur ce lien. Des cas de leucémie myéloïde aiguë ont été par le passé signalés chez les maçons en pierres et en briques [18]. Les facteurs de risques au sein des autres groupes du SSMP avec des risques accrus restent inconnus.

    • Autres professions de la médecine et la santé, non classifiés ailleurs : Risque multiplié par 2,56
      Physiothérapeutes, ergothérapeutes et autres: Risque multiplié par 2,52
    • Façonneurs de l’argile, du verre et de la pierre: Risque multiplié par 2,50
    • Maçons et carreleurs: Risque multiplié par 1,45
    • Machinistes et régleurs de machines-outils: Risque multiplié par 1,34
    • Industrie des fabricants de véhicules à moteur : Risque multiplié par 1,3
    • Fabricants de véhicules automobiles: Rapport de risque multiplié par 1,20

 

Risque relatif par industrie et par emploi

Figure 1. Risque de diagnostic de la leucémie chez les travailleurs employés dans chaque groupe d’industries par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1999-2016

Pour obtenir le rapport de risque, on divise l’estimation du temps moyen nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez les travailleurs de chaque groupe d’industries/professionnel par celui nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez tous les autres groupes pendant la période de l’étude. Les rapports de risque supérieurs à 1,00 indiquent un risque accru de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres. Les estimations sont ajustées par année de naissance et par sexe. La largeur de l’intervalle de confiance (IC) de 95 % est fondée sur le nombre de cas dans chaque groupe (plus il y a de cas, plus l’intervalle est étroit).

Figure 2. Risque de diagnostic de la leucémie chez les travailleurs employés dans chaque groupe professionnel par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1999-2016

Pour obtenir le rapport de risque, on divise l’estimation du temps moyen nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez les travailleurs de chaque groupe d’industries/professionnel par celui nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez tous les autres groupes pendant la période de l’étude. Les rapports de risque supérieurs à 1,00 indiquent un risque accru de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres. Les estimations sont ajustées par année de naissance et par sexe. La largeur de l’intervalle de confiance (IC) de 95 % est fondée sur le nombre de cas dans chaque groupe (plus il y a de cas, plus l’intervalle est étroit).

Tableau des résultats

Tableau 1. Surveillance de leucémie:  Nombre de cas, nombre de travailleurs employés, et rapports de risque dans chaque groupe d’industries

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleurs employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
1 Agriculture 75 35012 0.97 (0.77-1.21)
2/3 Forêts, pêche et piégeage 40 10697 1.07 (0.79-1.46)
4 Mines (y compris broyage),
carrières et puits de pétrole
131 23202 1.33 (1.12-1.59)**
5 Industries manufacturières 2145 693548 0.96 (0.91-1.02)
6 Construction 617 210961 1.01 (0.93-1.10)
7 Transports, communications et
autres services publics
653 197190 1.13 (1.04-1.22)**
8 Commerce 992 429199 1.02 (0.95-1.09)
9 Finances, assurances et
affaires immobilières
71 23983 0.93 (0.73-1.17)
10 Services socio-culturels,
commerciaux et personnels
1340 599502 1.02 (0.95-1.09)
11 Administration publique et
défense
592 190864 1.02 (0.93-1.11)
         
         
* CTI : Classification type des industries (1970)    
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

 

Tableau 2. Surveillance de leucémie:  Nombre de cas, nombre de travailleurs employés, et rapports de risque dans chaque groupe de professions

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleurs employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
11 Directeurs, administrateurs et
personnel assimilé
93 30992 1.22 (1.00-1.50)
21 Travailleurs des sciences naturelles,
techniques et mathématiques
65 26344 0.91 (0.71-1.16)
23 Travailleurs spécialisés des sciences
sociales et secteurs connexes
57 30707 1.17 (0.90-1.53)
25 Membres du clergé et assimilés 0 128
27 Enseignants et personnel assimilé 117 48473 1.08 (0.90-1.30)
31 Personnel médical, techniciens
de la santé et travailleurs assimilés
289 135339 1.04 (0.91-1.17)
33 Professionnels des domaines artistique
et littéraire et personnel assimilé
25 14992 0.96 (0.65-1.42)
41 Personnel administratif et
travailleurs assimilés
490 197316 1.03 (0.94-1.13)
51 Travailleurs spécialisés dans la vente 289 148093 1.03 (0.92-1.16)
61 Travailleurs spécialisés dans les services 919 919 (370824) 0.99 (0.93-1.07)
71 Agriculteurs, horticulteurs et éleveurs 97 97 (50145) 0.88 (0.72-1.07)
73 Pêcheurs, trappeurs et travailleurs
assimilés
<5 <5 (558)
75 Travailleurs forestiers et bûcherons 34 34 (10682) 0.97 (0.69-1.35)
77 Mineurs, carriers, foreurs de puits
et travailleurs assimilés
73 73 (13040) 1.36 (1.08-1.72)**
81 Travailleurs des industries de
transformation (minéraux, métaux, chimiques)
210 210 (79232) 0.95 (0.82-1.09)
82 Travailleurs des industries de
transformation (aliments, bois, textiles)
267 267 (99236) 1.03 (0.91-1.16)
83 Usineurs et travailleurs des
secteurs connexes
605 605 (189404) 1.00 (0.92-1.09)
85 Travailleurs spécialisés dans
la fabrication, le montage et la réparation
1050 1050 (328296) 1.02 (0.95-1.09)
87 Travailleurs du bâtiment 722 722 (215582) 1.04 (0.96-1.13)
91 Personnel d’exploitation des transports 598 598 (168084) 1.16 (1.06-1.26)***
93 Manutentionnaires et travailleurs
assimilés, non classés ailleurs
436 436 (153043) 1.07 (0.97-1.18)
95 Autres ouvriers qualifiés et
conducteurs de machines
99 99 (28300) 1.07 (0.88-1.30)
99 Travailleurs non classés ailleurs 545 545 (215225) 0.95 (0.87-1.04)
         
         
* CCDP: Classification canadienne descriptive des professions (1971)  
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

Veuillez noter que nos résultats peuvent différer de celles que nous avons publiés ou présentés. Cela peut être attribuer aux définitions que nous utilisons pour identifier les cas, aux approches méthodologiques et le suivi en cours de la cohort dans le système de surveillance.

 

Références

  1. What is leukemia? – Canadian Cancer Society [Internet]. [cited 2020 Nov 5].
  2. IARC Working Group. List of Classifications by cancer sites with sufficient or limited evidence in humans, Volumes 1 to 113 [Internet]. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer (IARC);
  3. Cancer Risk Factors in Ontario: Industrial Chemicals [Internet].
  4. IARC Working Group. A Review of Human Carcinogens- Chemical agents and related occupations [Internet]. Vol. 100F. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer (IARC); 2012.
  5. Cogliano VJ, Baan R, Straif K, Grosse Y, Lauby-Secretan B, Ghissassi F El, et al. Preventable exposures associated with human cancers. J Natl Cancer Inst [Internet]. 2010;103(24):1827–39.
  6. Mirer FE. New evidence on the health hazards and control of metalworking fluids since completion of the OSHA advisory committee report. Am J Ind Med. 2010;53(8):792–801.
  7. Gilman P, Ames R, McCawley M. Leukemia risk among US white male coal miners: a case-control study. J Occup Environ Med [Internet]. 1985;27(9):669–71.
  8. Laurier D, Valenty M, Tirmarche M. Radon exposure and the risk of leukemia: A review of epidemiological studies. Health Phys [Internet]. 2001;81(3):272–88.
  9. Semenova Y, Pivina L, Zhunussov Y, Zhanaspayev M, Chirumbolo S, Muzdubayeva Z, et al. Radiation-related health hazards to uranium miners. Environ Sci Pollut Res [Internet]. Environmental Science and Pollution Research; 2020;27(28):34808–22.
  10. Navaranjan G, Berriault C, Do M, Villeneuve PJ, Demers PA. Cancer incidence and mortality from exposure to radon progeny among Ontario uranium miners. Occup Environ Med [Internet]. 2016;
  11. World Health Organization. Exposure to Benzene: A Major Public Health Concern. Geneva, Switzerland; 2010.
  12. CAREX Canada. Benzene – Occupational Exposures [Internet]. [cited 2020 Nov 5].
  13. Tsai RJ, Luckhaupt SE, Schumacher P, Cress RD, Deapen DM, Calvert GM. Risk of cancer among firefighters in California, 1988-2007. Am J Ind Med [Internet]. 2015;58(7):715–29.
  14. Soteriades ES, Kim J, Christophi CA, Kales SN. Cancer incidence and mortality in firefighters: A state-of-the-art review and meta-analysis. Asian Pacific J Cancer Prev [Internet]. 2019;20(11):3221–31.
  15. O. Reg. 253/07: FIREFIGHTERS under Workplace Safety and Insurance Act, 1997, S.O. 1997, c. 16, Sched. A [Internet]. 2018.
  16. García-Pérez J, López-Cima MF, Boldo E, Fernández-Navarro P, Aragonés N, Pollán M, et al. Leukemia-related mortality in towns lying in the vicinity of metal production and processing installations. Environ Int [Internet]. Elsevier Ltd; 2010;36(7):746–53.
  17. Costello S, Chen K, Picciotto S, Lutzker L, Eisen E. Metalworking fluids and cancer mortality in a us autoworker cohort (1941–2015). Scand J Work Environ Heal. 2020;46(5):525–32.
  18. Tsai RJ, Luckhaupt SE, Schumacher P, Cress RD, Deapen DM, Calvert GM. Acute myeloid leukemia risk by industry and occupation. Leuk Lymphoma [Internet]. 2014;55(11):2584–91. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4534715/