Cancer du sein

Contexte

Qu’est-ce que le cancer du sein?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes, mais il représente moins de 1 % des cas de cancer chez les hommes dans le monde entier [1]. Bien qu’il existe des preuves solides établissant un lien entre le cancer du sein chez les femmes et les œstrogènes (p. ex., hormonothérapies, apparition précoce des premières règles, ménopause tardive, peu de grossesses), l’obésité, l’inactivité physique et la consommation d’alcool, on a peu d’information sur les facteurs de risque professionnels possibles. Les travaux de recherche sur les potentiels facteurs de risque professionnels du cancer du sein portaient généralement sur l’exposition à des solvants organiques et des pesticides, au biphényle polychloré (BPC) et sur le travail par roulement. Les perturbateurs endocriniens sont suspectés en raison du rôle des hormones dans le développement du cancer du sein. La plupart des données probantes concernant les facteurs de risque du cancer du sein sont fondées sur le cancer du sein chez les femmes en raison de la rareté de cette maladie chez les hommes. Peu d’études portent sur les facteurs de risque professionnels du cancer du sein chez les hommes, et les résultats sont quelque peu incohérents, mais les observations relatives aux facteurs de risque professionnels indiquent que ceux-ci pourraient toucher les femmes comme les hommes.

 
Facteurs de risque professionnel connus
    • Exposition aux rayons X et gamma [2]
Facteurs de risque professionnel potentiels
    • Travail de nuit [2]
    • Perturbateurs endocriniens (p. ex., certains pesticides comme l’insecticide à base de dieldrine, le biphényle polychloré (BPC), les sous-produits du plastique et du caoutchouc) [1,3,4]
    • Oxyde d’éthylène [2]
    • Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) [3]
    • Solvants organiques [5]
Principales conclusions

Des risques accrus de développer un cancer du sein ont été observés chez les femmes et les hommes dans certains groupes professionnels du SSMP, ce qui suggère un rôle des facteurs de risque professionnels dans l’étiologie du cancer du sein.

 

Personnel infirmier et autres professionnels de la santé

Des risques élevés de développer un cancer du sein ont été observés auparavant chez les travailleurs de nuit ou occupant des postes alternants, notamment les infirmiers et infirmières [3]. Le SSMP indique des risques accrus de développer un cancer du sein aussi bien chez les infirmiers que chez les infirmières. Les professionnels de la santé comme les techniciens en radiologie peuvent être exposés aux rayons X et gamma dans le cadre des services d’imagerie médicale et de radiothérapies [3]. L’oxyde d’éthylène, que l’on soupçonne être un facteur de risque du cancer du sein, est un produit chimique utilisé dans la stérilisation de l’équipement médical et dentaire [6].

    • Personnel spécialisé et auxiliaires des soins infirmiers et thérapeutiques : Femmes : 1,08 fois le risque; Hommes : 4,73 fois le risque
      • Infirmières diplômées, à l’exception des surveillantes : Femmes : 1,19 fois le risque; Hommes : 8,38 fois le risque (note : ce risque est basé sur un petit nombre de cas)
      • Physiothérapeutes, ergothérapeutes et autres : Femmes : 1,59 fois le risque; Hommes : trop peu de cas pour rapporter un résultat
    • Autres personnel médical, autres techniciens de la santé et travailleurs assimilés: Femmes : 1,18 fois le risque; Hommes : 6,50 fois le risque
    • Techniciens en radiologie : Femmes : 1,63 fois le risque; Hommes : trop peu de cas pour rapporter un résultat
    • Hôpitaux : Femmes : 1,11 fois le risque; Hommes : 2,15 fois le risque
    • Services de diagnostic et de soins, n.c.a.* : Femmes : 1,35 fois le risque; Hommes : trop peu de cas pour rapporter un résultat

*Cette industrie comprend les laboratoires (dentaires, médicaux, radiologiques, etc.) offrant des services d’analyse, de diagnostic ou de traitement aux professions médicales ou dentaires ou aux patients sur ordonnance d’un médecin ou d’un dentiste et les organismes comme les Infirmières de l’Ordre de Victoria du Canada, les services de transfusion sanguine de la Croix-Rouge canadienne et Ambulance Saint-Jean.

Transport aérien

On s’est intéressé au risque de développer un cancer du sein parmi les membres des équipages de bord en raison de l’exposition à des rayons cosmiques et des perturbations du rythme circadien [4]. On a observé trop peu de cas parmi les travailleurs dans le SSMP pour examiner ce risque parmi certains groupes professionnels précis ou parmi les hommes, mais un risque accru de cancer du sein a été observé chez les femmes dans toute l’industrie.

    • Transports aériens : Femmes : 1,41 fois le risque; Hommes : trop peu de cas pour rapporter un résultat
Emplois de cols blancs

Les personnes occupant ces postes ont généralement des revenus plus élevés, un meilleur niveau d’éducation avec des postes sédentaires, et moins d’enfants, qui sont des caractéristiques associées au cancer du sein chez les femmes [7]. Des risques élevés ont été observés chez les hommes comme chez les femmes pour un grand nombre de ces groupes professionnels.

    • Enseignants et personnel assimilé : Femmes : 1,27 fois le risque; Hommes : 1,99 fois le risque
    • Directeurs, administrateurs et personnel assimilé : Femmes : 1,23 fois le risque; Hommes : 1,53 fois le risque
    • Personnel administratif et travailleurs assimilés : Femmes : 1,10 fois le risque; Hommes : 1,45 fois le risque
Risque relatif par industrie et par emploi

Figure 1. Risque de diagnostic de cancer du sein chez les travailleuses employées dans chaque groupe d’industries par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1983-2016

Figure 2. Risque de diagnostic de cancer du sein chez les travailleurs de sexe masculin employés dans chaque groupe d’industries par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1983-2016

Figure 3. Risque de diagnostic de cancer du sein chez les travailleuses employées dans chaque groupe professionnel par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1983-2016

Figure 4. Risque de diagnostic de cancer du sein chez les travailleurs de sexe masculin employés dans chaque groupe professionnel par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1983-2016

 

Tableau des résultats

Tableau 1. Surveillance du cancer du sein chez la femme :  Nombre de cas, nombre de travailleuses employées, et rapports de risque dans chaque groupe d’industries

Code CTI * Groupe d’industries Nombre de cas Nombre de travailleuses employées Rapport de risque, HR (95% IC) †
1 Agriculture 147 8 652 0,4 (0,72-0,99)
2/3 Forêts, pêche et piégeage 7 479 0,76 (0,36-1,59)
4 Mines (y compris broyage),
carrières et puits de pétrole
9 477 0,82 (0,43-1,58)
5 Industries manufacturières 4 352 164 612 0,99 (0,96-1,02)
6 Construction 181 9 133 0,97 (0,84-1,13)
7 Transports, communications et
autres services publics
728 32 888 1,06 (0,98-1,14)
8 Commerce 2 942 137 793 0,97 (0,93-1,1)
9 Finances, assurances et
affaires immobilières
195 8 721 0,82 (0,72-0,95)
10 Services socio-culturels,
commerciaux et personnels
8 212 348 864 1,03 (1,00-1,06)
11 Administration publique et
défense
1 685 68 996 1,07 (1,01-1,12)
         
* SIC: Standard Industrial Classification (1970)
† Hazard rate in each group relative to all others

 

Tableau 2. Surveillance du cancer du sein masculin :  Nombre de cas, nombre de travailleurs masculins employés, et rapports de risque dans chaque groupe d’industries

Code CTI * Groupe d’industries Nombre de cas Nombre de travailleurs masculins employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
1 Agriculture <5 26340
2/3 Forêts, pêche et piégeage 6 10218 1.65 (0.74-3.69)
4 Mines (y compris broyage),
carrières et puits de pétrole
7 22731 0.73 (0.35-1.54)
5 Industries manufacturières 175 528600 0.92 (0.76-1.11)
6 Construction 52 201854 0.81 (0.60-1.08)
7 Transports, communications et
autres services publics
45 164223 0.78 (0.57-1.05)
8 Commerce 74 290946 0.93 (0.73-1.20)
9 Finances, assurances et
affaires immobilières
5 15233 0.82 (0.34-1.98)
10 Services socio-culturels,
commerciaux et personnels
102 249212 1.54 (1.23-1.92)***
11 Administration publique et
défense
57 121577 1.26 (0.95-1.66)
         
* SIC: Standard Industrial Classification (1970)
† Hazard rate in each group relative to all others

 

Tableau 3. Surveillance du cancer du sein chez la femme :  Nombre de cas, nombre de travailleuses employées, et rapports de risque dans chaque groupe de professions

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleuses employées Rapport de risque, HR (95% IC) †
11 Directeurs, administrateurs et
personnel assimilé
426 16 591 1,23 (1,11-1,35)
21 Travailleurs des sciences naturelles,
techniques et mathématiques
116 5 486 1,09 (0,91-1,31)
23 Travailleurs spécialisés des sciences
sociales et secteurs connexes
486 23 761 1,14 (1,04-1,24)
25 Membres du clergé et assimilés <5 72
27 Enseignants et personnel assimilé 1 117 38 139 1,27 (1,19-1,35)
31 Personnel médical, techniciens
de la santé et travailleurs assimilés
3 028 117 716 1,10 (1,05-1,14)
33 Professionnels des domaines artistique
et littéraire et personnel assimilé
97 6 553 1,05 (0,86-1,29)
41 Personnel administratif et
travailleurs assimilés
2 636 100 514 1,10 (1,06-1,15)
51 Travailleurs spécialisés dans la vente 1 480 75 966 0,96 (0,91-1,01)
61 Travailleurs spécialisés dans les services 3 977 183 060 0,89 (0,86-0,92)
71 Agriculteurs, horticulteurs et éleveurs 148 10 946 0,75 (0,64-0,89)
73 Pêcheurs, trappeurs et travailleurs
assimilés
<5 40
75 Travailleurs forestiers et bûcherons <5 588
77 Mineurs, carriers, foreurs de puits
et travailleurs assimilés
<5 148
81 Travailleurs des industries de
transformation (minéraux, métaux, chimiques)
362 16 374 0,94 (0,84-1,04)
82 Travailleurs des industries de
transformation (aliments, bois, textiles)
733 31 854 0,95 (0,89-1,03)
83 Usineurs et travailleurs des
secteurs connexes
545 21 324 1,01 (0,93-1,10)
85 Travailleurs spécialisés dans
la fabrication, le montage et la réparation
1 864 66 941 1,02 (0,97-1,07)
87 Travailleurs du bâtiment 92 4 376 1,11 (0,90-1,36)
91 Personnel d’exploitation des transports 306 14 142 1,05 (0,94-1,18)
93 Manutentionnaires et travailleurs
assimilés, non classés ailleurs
823 31 050 0,99 (0,93-1,06)
95 Autres ouvriers qualifiés et
conducteurs de machines
189 6 744 1,02 (0,89-1,18)
99 Travailleurs non classés ailleurs 904 40 599 0,97 (0,91-1,04)
         
* CCDP: Classification canadienne descriptive des professions (1971)
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

 

Tableau 4. Surveillance du cancer du sein masculin :  Nombre de cas, nombre de travailleurs masculins employés, et rapports de risque dans chaque groupe de professions

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleurs masculins employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
11 Directeurs, administrateurs et
personnel assimilé
9 14 275 1,53 (0,79-2,97)
21 Travailleurs des sciences naturelles,
techniques et mathématiques
7 20 834 0,98 (0,47-2,07)
23 Travailleurs spécialisés des sciences
sociales et secteurs connexes
5 6 845 2,65 (1,09-6,40)
25 Membres du clergé et assimilés 0 52
27 Enseignants et personnel assimilé 8 10 058 1,99 (0,99-4,01)
31 Personnel médical, techniciens
de la santé et travailleurs assimilés
24 17 079 4,83 (3,0-7,30)
33 Professionnels des domaines artistique
et littéraire et personnel assimilé
0 8 406
41 Personnel administratif et
travailleurs assimilés
42 96 347 1,45 (1,05-1,99)
51 Travailleurs spécialisés dans la vente 22 71 801 1,23 (0,80-1,89)
61 Travailleurs spécialisés dans les services 73 187 246 1,25 (0,98-1,61)
71 Agriculteurs, horticulteurs et éleveurs 8 39 184 0,77 (0,38-1,55)
73 Pêcheurs, trappeurs et travailleurs
assimilés
0 518
75 Travailleurs forestiers et bûcherons <5 10 094
77 Mineurs, carriers, foreurs de puits
et travailleurs assimilés
5 12 895 0,97 (0,40-2,34)
81 Travailleurs des industries de
transformation (minéraux, métaux, chimiques)
18 62 825 0,89 (0,56-1,43)
82 Travailleurs des industries de
transformation (aliments, bois, textiles)
25 67 316 1,21 (0,81-1,80)
83 Usineurs et travailleurs des
secteurs connexes
53 168 073 0,89 (0,67-1,19)
85 Travailleurs spécialisés dans
la fabrication, le montage et la réparation
71 261 229 0,74 (0,57-0,95)
87 Travailleurs du bâtiment 65 211 243 0,88 (0,68-1,15)
91 Personnel d’exploitation des transports 44 153 931 0,79 (0,58-1,08)
93 Manutentionnaires et travailleurs
assimilés, non classés ailleurs
33 121 910 0,92 (0,65-1,32)
95 Autres ouvriers qualifiés et
conducteurs de machines
12 21 542 1,49 (0,84-2,65)
99 Travailleurs non classés ailleurs 51 174 561 0,98 (0,73-1,31)
         
* CCDP: Classification canadienne descriptive des professions (1971)
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

Veuillez noter que nos résultats peuvent différer de celles que nous avons publiés ou présentés. Cela peut être attribuer aux définitions que nous utilisons pour identifier les cas, aux approches méthodologiques et le suivi en cours de la cohort dans le système de surveillance.    

Références

  1. Villeneuve S, Cyr D, Lynge E, Orsi L, Sabroe S, Merletti F, et coll. Occupation and occupational exposure to endocrine disrupting chemicals in male breast cancer: a case-control study in Europe. Occup Environ Med. 2010;67(12):837–44. (En anglais seulement)
  2. Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Agents Classés par les Monographies du CIRC, Volumes 1–127 (2020).
  3. Fenga C. Occupational exposure and risk of breast cancer (Review). Biomed Reports. 2016;4(3):282–92. (En anglais seulement)
  4. Gray JM, Rasanayagam S, Engel C, Rizzo J. State of the evidence 2017: An update on the connection between breast cancer and the environment. Environ Health 2017;16(1):1–61. (En anglais seulement)
  5. Labrèche F, Kim J, Song C, Pahwa M, Ge CB, Arrandale VH, et coll. The current burden of cancer attributable to occupational exposures in Canada. Prev Med. 2019;122:128–39. (En anglais seulement)
  6. US National Toxicology Program. Report on Carcinogens, Fourteenth Edition: Ethylene oxide. 2016. (En anglais seulement)
  7. Johnsson A, Broberg P, Johnsson A, Tornberg ÅB, Olsson H. Occupational sedentariness and breast cancer risk. Acta Oncol. 2017;56(1):75–80. (En anglais seulement)