Cancer du rein

Contexte
Qu’est-ce que le cancer du rein?

Les taux de cancer du rein ont augmenté avec le temps, ce qui est attribuable à des changements de l’imagerie médicale pour la détection de maladies ainsi que des changements dans la prévalence de facteurs de risque comportementaux et liés au style de vie [1]. La consommation de tabac est le premier facteur de risque connu du cancer du rein et augmente le risque de développement de la maladie de 50 % [2]. 

 

Facteurs de risque professionnel connus
  • Rayons-X, rayons-gamma [3]
  • Trichloroéthylène (TCE) [3]

 

Possibles facteurs de risque professionnel
  • Arsenic et composés non organiques de l’arsenic [3]
  • Cadmium et composés du cadmium [3]
  • Acide octanoïque perfluoré (AOP) [3]
  • Processus d’impression [3]
  • Fumées de soudage [3]
  • Échappement d’essence et de diesel [4]
Principales conclusions
Observations principales :

Des risques accrus de cancer du rein ont été observés parmi les groupes potentiellement exposés au TCE, l’un des quelques facteurs de risque professionnels bien établis pour le cancer du rein, y compris dans le secteur de la fabrication de métal, plusieurs professions de travail du métal, et certaines industries de fabrication d’équipement de transport. Il y avait aussi un risque très élevé chez les pompiers, qui peuvent être exposés à de nombreuses substances chimiques [5, 6]. Aucun risque excédentaire n’a été observé dans les professions ou industries liées à l’imprimerie, ni chez les soudeurs et professions d’oxycoupage.

 

Travail du métal

Les travailleurs du secteur de la fabrication de métal, y compris les métallurgistes, peuvent être exposés au TCE, qui est utilisé comme dégraissant du métal. Ces travailleurs ont tendance à être les plus lourdement exposés [7]. Les opérateurs de machines comptent parmi les plus grands groupes professionnels exposés au TCE [8]. Les professions liées au métal peuvent aussi être exposées au cadmium. Les groupes travaillant avec des minéraux contenant du cuivre et du fer, qui montraient des risques accrus dans le SSMP, peuvent aussi être exposés à l’arsenic [9].

 

    • Mouleurs, noyauteurs et fondeurs de métaux: Risque multiplié par 1,41 
    • Manoeuvres et travailleurs assimilés de la métallurgie: Risque multiplié par 1,37
    • Conducteurs de machines-outils: Risque multiplié par 1,34
    • Industries de première transformation des métaux : Risque multiplié par 1,23
      • Fonderies de fer : Risque multiplié par 1,58
      • Laminage, moulage et extrusion du cuivre et de ses alliages: Risque multiplié par 1,57
      • Industries sidérurgiques : Risque multiplié par 1,21

 

Fabrication d’équipement de transport

Le TCE peut être utilisé pour dégraisser des pièces de métal utilisées dans la fabrication de véhicules à moteur. Les batteries au cadmium sont utilisées dans l’industrie ferroviaire comme source d’alimentation d’urgence et pour le démarrage de moteurs [10].

 

    • Travailleurs spécialisés dans la fabrication et le montage d’aéronefs, n.c.a. : Risque multiplié par 1,39
    • Fabricants de véhicules automobiles: Risque multiplié par 1,17
    • Fabricants de matériel ferroviaire roulant: Risque multiplié par 1,56

 

Professions de lutte contre les incendies

Les pompiers sont exposés à des substances potentiellement néfastes et à des circonstances liées à leur travail comme le travail par roulement, les produits ignifuges et les gaz d’échappement des moteurs diesel, et lorsqu’ils combattent les feux, ils peuvent être exposés à divers mélanges de particules, gaz et fumées [11]. Des études [12-14] et méta-analyses [11,15-17] plus récentes n’ont généralement pas permis de de relever de preuves cohérentes d’un risque accru de cancer du rein associé à la lutte contre les incendies.

 

    • Personnel spécialisé dans la lutte contre l’incendie: Risque multiplié par 1,55

 

Conducteurs de camion

Les conducteurs de camion présentaient des risques accrus de cancer du rein, qui peuvent être liés au nombre élevé de fumeurs parmi eux. De nouvelles études ont également lié l’échappement d’essence et de diesel à un risque accru de cancer du rein [4].

 

    • Camionneurs: Risque multiplié par 1,29

 

Autres observations

Des risques élevés de cancer du rein ont également été observés au sein de plusieurs autres groupes avec une exposition potentielle au TCE et AOP. Les blanchisseurs et teinturiers, un groupe qui pourrait travailler avec du PFOA et du TCE pour éliminer les taches, présentaient un risque accru de développer cette maladie selon un nombre relativement faible de cas. D’autres groupes avec une exposition potentielle au TCE, y compris les groupes du secteur de la fabrication, de l’assemblage et de la réparation de textile (p. ex. les opérateurs de machine à coudre) recensent peu ou pas de cas de cancer du rein, ou trop peu de cas pour générer des estimations précises. On ne connaît pas bien les risques professionnels de cancer du rein dans les métiers de boulangerie.

 

Certains sous-groupes de soins infirmiers présentaient des taux élevés de cancer du rein, mais ces observations n’étaient pas constantes. Par exemple, les infirmiers et les préposés aux soins font partie des groupes professionnels ayant le plus grand nombre de travailleurs exposés à des rayonnements ionisants [18]. Les infirmiers présentaient des taux réduits de cancer du rein, mais les préposés aux soins et d’autres groupes au sein des soins infirmiers présentaient des taux accrus.

 

    • Assembleurs et colleurs d’articles de caoutchouc, de plastique et de produits similaires: Risque multiplié par 1,84
    • Personnel spécialisé et auxiliaires des soins infirmiers et thérapeutiques n.c.a.* : Risque multiplié par 1,51
    • Conducteurs de matériel de manutention, n.c.a.: Risque multiplié par 1,42 
    • Blanchisseurs et teinturiers : Risque multiplié par 1,41
    • Boulangers, pâtissiers, confiseurs et travailleurs assimilés: Risque multiplié par 1,37
    • Mécaniciens de machines et d’installations fixes et travailleurs assimilés, n.c.a.: Risque multiplié par 1,35
    • Travailleurs du textile: Risque multiplié par 1,30
    • Aides-infirmiers et préposés aux soins : Risque multiplié par 1,21

 

*Les soins infirmiers, soins thérapeutiques et professions d’aide assimilées, NCA, comprennent des travailleurs qui participent aux procédures de diagnostic et de traitement.

Risque relatif par industrie et par emploi

Figure 1. Risque de diagnostic de cancer du rein chez les travailleurs employés dans chaque groupe d’industries par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1999-2016

Pour obtenir le rapport de risque, on divise l’estimation du temps moyen nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez les travailleurs de chaque groupe d’industries/professionnel par celui nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez tous les autres groupes pendant la période de l’étude. Les rapports de risque supérieurs à 1,00 indiquent un risque accru de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres. Les estimations sont ajustées par année de naissance et par sexe. La largeur de l’intervalle de confiance (IC) de 95 % est fondée sur le nombre de cas dans chaque groupe (plus il y a de cas, plus l’intervalle est étroit).

Figure 2. Risque de diagnostic de cancer du rein chez les travailleurs employés dans chaque groupe professionnel par rapport à tous les autres, Système de surveillance des maladies professionnelles (SSMP), 1999-2016

Pour obtenir le rapport de risque, on divise l’estimation du temps moyen nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez les travailleurs de chaque groupe d’industries/professionnel par celui nécessaire pour diagnostiquer la maladie chez tous les autres groupes pendant la période de l’étude. Les rapports de risque supérieurs à 1,00 indiquent un risque accru de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres. Les estimations sont ajustées par année de naissance et par sexe. La largeur de l’intervalle de confiance (IC) de 95 % est fondée sur le nombre de cas dans chaque groupe (plus il y a de cas, plus l’intervalle est étroit).

Tableau des résultats

Tableau 1. Surveillance du cancer du rein:  Nombre de cas, nombre de travailleurs employés, et rapports de risque dans chaque groupe d’industries

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleurs employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
1 Agriculture 81 35011 0.85 (0.68-1.06)
2/3 Forêts, pêche et piégeage 42 10698 0.94 (0.69-1.27)
4 Mines (y compris broyage),
carrières et puits de pétrole
110 23207 0.97 (0.80-1.17)
5 Industries manufacturières 2608 693516 1.01 (0.97-1.07)
6 Construction 748 210968 1.01 (0.93-1.09)
7 Transports, communications et
autres services publics
776 197177 1.11 (1.03-1.20)**
8 Commerce 1194 429242 1.01 (0.95-1.08)
9 Finances, assurances et
affaires immobilières
103 23986 1.20 (0.99-1.46)
10 Services socio-culturels,
commerciaux et personnels
1501 599525 1.00 (0.94-1.06)
11 Administration publique et
défense
758 190853 1.14 (1.06-1.23)***
         
         
* CTI : Classification type des industries (1970)    
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

Tableau 2. Surveillance du cancer du rein:  Nombre de cas, nombre de travailleurs employés, et rapports de risque dans chaque groupe de professions

Code CCDP * Groupe professionnel Nombre de cas Nombre de travailleurs employés Rapport de risque, HR (95% IC) †
11 Directeurs, administrateurs et
personnel assimilé
88 30986 1.00 (0.81-1.24)
21 Travailleurs des sciences naturelles,
techniques et mathématiques
80 26338 0.92 (0.74-1.15)
23 Travailleurs spécialisés des sciences
sociales et secteurs connexes
60 30710 1.06 (0.82-1.37)
25 Membres du clergé et assimilés   128
27 Enseignants et personnel assimilé 95 48478 0.78 (0.64-0.96)*
31 Personnel médical, techniciens
de la santé et travailleurs assimilés
329 135333 1.10 (0.98-1.23)
33 Professionnels des domaines artistique
et littéraire et personnel assimilé
30 14994 0.94 (0.66-1.35)
41 Personnel administratif et
travailleurs assimilés
570 197314 1.04 (0.95-1.13)
51 Travailleurs spécialisés dans la vente 314 148106 0.95 (0.85-1.07)
61 Travailleurs spécialisés dans les services 1072 370832 1.03 (0.96-1.10)
71 Agriculteurs, horticulteurs et éleveurs 113 50140 0.83 (0.69-1.00)
73 Pêcheurs, trappeurs et travailleurs
assimilés
<5 557
75 Travailleurs forestiers et bûcherons 37 10683 0.87 (0.63-1.20)
77 Mineurs, carriers, foreurs de puits
et travailleurs assimilés
64 13043 1.03 (0.81-1.32)
81 Travailleurs des industries de
transformation (minéraux, métaux, chimiques)
271 79234 1.01 (0.90-1.14)
82 Travailleurs des industries de
transformation (aliments, bois, textiles)
355 99234 1.15 (1.04-1.28)**
83 Usineurs et travailleurs des
secteurs connexes
735 189407 1.01 (0.93-1.09)
85 Travailleurs spécialisés dans
la fabrication, le montage et la réparation
1223 328276 0.99 (0.93-1.06)
87 Travailleurs du bâtiment 849 215587 1.02 (0.94-1.09)
91 Personnel d’exploitation des transports 775 168070 1.25 (1.16-1.35)***
93 Manutentionnaires et travailleurs
assimilés, non classés ailleurs
522 153047 1.06 (0.97-1.16)
95 Autres ouvriers qualifiés et
conducteurs de machines
113 28301 1.04 (0.86-1.25)
99 Travailleurs non classés ailleurs 696 215234 1.01 (0.93-1.09)
         
         
* CCDP: Classification canadienne descriptive des professions (1971)  
† Risque de développer la maladie dans un groupe donné par rapport à tous les autres

Veuillez noter que nos résultats peuvent différer de celles que nous avons publiés ou présentés. Cela peut être attribuer aux définitions que nous utilisons pour identifier les cas, aux approches méthodologiques et le suivi en cours de la cohort dans le système de surveillance.

 

Références

  1. De P, Otterstatter MC, Semenciw R, Ellison LF, Marrett LD, Dryer D. Trends in incidence, mortality, and survival for kidney cancer in Canada, 1986–2007. Cancer Causes Control [Internet]. 2014;25(10):1271–81.
  2. Chow W-H, Dong LM, Devesa SS. Epidemiology and risk factors for kidney cancer. Nat Rev Urol [Internet]. 2010;7(5):245.
  3. IARC Working Group. List of Classifications by cancer sites with sufficient or limited evidence in humans, Volumes 1 to 113 [Internet]. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer (IARC);
  4. Peters CE, Parent MÉ, Harris SA, Bogaert L, Latifovic L, Kachuri L, et al. Occupational Exposure to Diesel and Gasoline Engine Exhausts and the Risk of Kidney Cancer in Canadian Men. Ann Work Expo Heal [Internet]. 2018;62(8):978–89.
  5.  Guidotti TL. Health risks and occupation as a firefighter [Internet]. 2014.
  6. Al-Malki AL. Serum heavy metals and hemoglobin related compounds in Saudi Arabia firefighters. J Occup Med Toxicol [Internet]. 2009;4(1):1–6.
  7. IARC Working Group. IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans-Trichloroethylene, Tetrachloroethylene, and Some Other Chlorinated Agents. [Internet]. Vol. 106. Lyon: International Agency for Research on Cancer (IARC); 2014.
  8. CAREX Canada. Trichloroethylene [Internet]. [cited 2020 Oct 26].
  9. CAREX Canada. Arsenic [Internet]. [cited 2020 Oct 26].
  10. Putois F. Putois 1995- Market for nickel cadmium batteries. J Power Sources. 1995;57(1–2):67–70.
  11. LeMasters GK, Genaidy AM, Succop P, Deddens J, Sobeih T, Barriera-Viruet H, et al. Cancer risk among firefighters: A review and meta-analysis of 32 studies. J Occup Environ Med [Internet]. 2006;48(11):1189–202.
  12. Tsai RJ, Luckhaupt SE, Schumacher P, Cress RD, Deapen DM, Calvert GM. Risk of cancer among firefighters in California, 1988-2007. Am J Ind Med [Internet]. 2015;58(7):715–29.
  13. Kang D, Davis LK, Hunt P, Kriebel D. Cancer incidence among male Massachusetts firefighters, 1987-2003. Am J Ind Med [Internet]. 2008;51(5):329–35.
  14. Glass DC, Pircher S, Del Monaco A, Vander Hoorn S, Sim MR. Mortality and cancer incidence in a cohort of male paid Australian firefighters. Occup Environ Med [Internet]. 2016;
  15. Casjens S, Brüning T, Taeger D. Cancer risks of firefighters: a systematic review and meta-analysis of secular trends and region-specific differences. Int Arch Occup Environ Health [Internet]. 2020;93(7):839–52.
  16. Youakim S. Risk of cancer among firefighters: A quantitative review of selected malignancies. Arch Environ Occup Heal [Internet]. 2006;61(5):223–31.
  17.  IARC Working Group. IARC Monographcs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans- Firefighting [Internet]. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer (IARC); 2007.
  18. CAREX Canada. Health Care sector report [Internet]. 2019.